1 Accueil > 2 Domaines d’activité > 3 Projets concrets pour un système de santé abordable

Johnson & Johnson présente des projets concrets pour un système de santé abordable

En collaboration avec les hôpitaux suisses, Johnson & Johnson réalise des projets concrets pour des soins de santé axés sur la valeur (Value Based Health Care VBHC), qui permettent un meilleur traitement médical à un coût constant, voire inférieur.

Conjointement avec le groupe de cliniques privées Swiss Medical Network (SMN), le Centre hospitalier Bienne et la société de conseil PwC, Johnson & Johnson a présenté les premières expériences faites lors d’un événement qui s’est déroulé à Berne. Une trentaine de représentants des autorités sanitaires, des hôpitaux, de la politique, des associations et des médias ont visité l'événement.

« Les programmes de soins de santé de Johnson & Johnson basés sur la valeur sont conçus pour fournir aux patients des soins de meilleure qualité et lutter contre l’évolution financière négative dans le secteur de la santé », a déclaré Roman Iselin lors de son discours d’ouverture de la manifestation à Berne. Le responsable de Johnson & Johnson Medical Devices en Suisse souligne l’étroite collaboration entre l’entreprise de soins de santé et ses partenaires : « La coopération est essentielle si l’on veut que les soins de santé basés sur la valeur révolutionnent le système de santé. »

Rétablissement plus rapide et patients plus satisfaits
Johnson & Johnson s’est associée à des partenaires pour lancer des programmes destinés à optimiser le parcours des patients. Dans le cadre de l’approche à trois objectifs (« Triple Aim »), la société vise à optimiser les résultats des traitements médicaux, améliorer l’expérience du patient et réduire les coûts. Les hôpitaux suisses impliqués dans ces programmes réalisent des expériences prometteuses. A l’hôpital de la Providence du groupe SMN à Neuchâtel, la durée du séjour à l’hôpital pour les opérations de la hanche et du genou est réduite jusqu’à 40% grâce à une récupération et une mobilisation plus rapide des patients.

Le professeur Guido Garavaglia, spécialiste en orthopédie et traumatologie de l’appareil locomoteur à la clinique SMN Ars Medica à Gravesano, a souligné l’importance du registre des implants : « En orthopédie, il est devenu un instrument indispensable pour évaluer la qualité des implants et des traitements. SIRIS, le registre suisse des implants, prévoit d’introduire également des PROMS (Patient Reported Outcome Measures) dans un proche avenir. Il s’agit d’un progrès important, car les PROMS ne sont pas seulement utilisées pour mesurer la qualité du traitement, mais servent également d’outil d’information direct pour le patient.»

Le Centre hospitalier Bienne a également fait des expériences très positives avec les programmes VBHC : « La standardisation des processus a permis de réduire considérablement les malentendus entre les différents acteurs du bloc opératoire. La durée des opérations a en outre été raccourcie. Cela signifie que le patient doit être anesthésié moins longtemps et que notre hôpital dispose de capacités supplémentaires. L’expérience a montré que nos patients sont plus satisfaits du traitement, qu’ils récupèrent plus vite et qu’ils reprennent le travail plus rapidement », rapporte Kristian Schneider, CEO du Centre hospitalier Bienne.

« Les soins de santé basés sur la valeur apporteront un changement durable dans le système de santé », a déclaré Patrick Schwendener, responsable du département Deals Healthcare de PwC Suisse. Pour ce faire, des solutions à long terme et des partenariats multilatéraux sont essentiels. Les résultats doivent être collectés de la manière la plus standardisée possible et être accessibles. Les concepts VBHC durables sont évolutifs et commercialisables. « Au final, les incitations en matière de rémunération sont définies de manière à ce que toutes les parties prenantes s’efforcent d’améliorer la qualité à des coûts identiques ou inférieurs. »

Johnson & Johnson (Corporate) | www.jnj.com