1 Accueil > 2 Nos valeurs > 3 Stories > 4 Lancement d’une étude sur le virus Ebola

Programme de vaccination contre le virus Ebola: lancement des études de phase II

 

Les études cliniques de phase II menées pour le vaccin actuellement mis au point par Janssen contre le virus Ebola ont démarré. C’est ce qu’a annoncé à la mi-juillet la maison-mère Johnson & Johnson. Après analyse des données provisoires sur la sécurité et l’immunogénicité issues des études de phase I, l’entreprise est en mesure d’étendre les tests et de les proposer à un plus grand nombre de sujets. Les études vont être menées dans un premier temps sur un total de 612 adultes sains en Grande-Bretagne et en France. Il est prévu de démarrer au cours du troisième trimestre 2015 une étude complémentaire auprès de 1 200 adultes sains dans des pays d’Afrique occidentale et orientale non touchés par le virus Ebola.

 

Les tests concernent un régime de vaccination dit «prime-boost» ou «primo-immunisation/rappel»: les sujets volontaires reçoivent tout d’abord un vaccin de primo-immunisation (Ad26 de Janssen) puis, au bout de 28, 56 ou 84 jours, un rappel (MVA de l’entreprise danoise de biotechnologie Bavarian Nordic) destiné à renforcer les défenses immunitaires. Le principal objectif de la campagne est d’évaluer la sécurité et la tolérance de ces trois types de régime de vaccination. La réponse immunitaire doit par ailleurs être analysée à long terme. L’étude est sponsorisée par Crucell Holland B.V., qui appartient à Janssen.

 

Les études combinées de phase II dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola sont rendues possibles grâce à la collaboration de plusieurs partenaires rassemblés autour du programme Ebola+ de l’initiative pour les médicaments innovants (IMI). Le programme EBOVAC2 piloté par l’Inserm a pour but de faire avancer le développement clinique de la phase II du régime de vaccination prime-boost. Le projet EBOVAC2 regroupe Janssen, l’Inserm, Inserm Transfert, la London School of Hygiene & Tropical Medicine, Le Centre Muraz et l’université d’Oxford.

 

Parallèlement, les études de phase I qui se poursuivent au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie ont été autorisées également pour le Ghana par la Food and Drugs Authority (FDA) en qualité d’organisme compétent.

Johnson & Johnson (Corporate) | www.jnj.com

La recherche au service de la vie

De plus amples informations sur notre lutte contre le virus Ebola sont disponibles sur notre site internet corporate.