1 Accueil > 2 Nos valeurs > 3 Stories > 4 Le virtuel au service de la chirurgie

Le virtuel au service de la chirurgie

Il est souvent bon de regarder ce qui se fait ailleurs. L’European Surgical Institute de Johnson & Johnson Medical s’inspire de l’entraînement des pilotes pour améliorer la formation des médecins et rendre les interventions chirurgicales plus sûres.

 

Il est tout naturel pour les pilotes de prendre régulièrement place dans un simulateur de vol afin de s’exercer à décoller et atterrir dans les aéroports du monde entier sans bouger d’un millimètre. Dès leur formation, ils s’entraînent de cette manière avant de prendre les commandes de vrais avions. Une façon de procéder qui a largement fait ses preuves et contribue à la sécurité de l’espace aérien.

 

Le secteur médical s’inspire de cet exemple depuis quelques années déjà. De plus en plus de chirurgiens ont recours à l’ordinateur ou aux consoles de jeu vidéo pour simuler les gestes et se livrer à des interventions virtuelles sur des modèles en 3D. L’European Surgical Institute (ESI) de la branche médicale de Johnson & Johnson est un pionnier en la matière. Chaque année, des milliers de médecins viennent s’y former en chirurgie mini-invasive (MIC), une technique chirurgicale destinée à limiter le traumatisme opératoire.

 

Des tables d’opération virtuelles


Cela fait déjà dix ans que ce type d’opération est possible sur des simulateurs en 3D. Les médecins exécutent les mêmes gestes que durant les interventions et suivent en direct le déroulement de l’opération sur l’écran. Ils peuvent de la sorte s’entraîner à faire des sutures et des nœuds, mais aussi réaliser des opérations complètes de MIC, qu’il s’agisse de réductions gastriques, d’appendicectomies ou encore d’ablations de la vésicule biliaire. Les programmes utilisés s’appuient sur des cas réels afin d’inclure la gestion des complications. « L’entraînement sur simulateur présente de nombreux avantages, explique George Alevizopoulos, directeur de l’ESI. On peut s’entraîner autant qu’on le souhaite, la coordination œil-main du chirurgien s’améliore et cela contribue également à la standardisation des étapes opératoires et à l’établissement de normes de formation en la matière. Mais surtout, cela diminue le taux d’erreur lors des interventions et accroît par conséquent la sécurité des patients. »

 

Voir toujours plus loin


Ces entraînements virtuels ne représentent qu’un pan des services offerts par l’établissement. L’ESI installé à Norderstedt, près de Hambourg, s’est imposé depuis plus de vingt ans comme un véritable forum d’innovation au sein du secteur. Ses experts se sont récemment inspirés à nouveau des pilotes et des sportifs de haut niveau, qui sont de plus en plus nombreux à avoir recours à l’apprentissage mental des gestes en complément des simulations virtuelles. L’idée est de décomposer chaque geste mentalement en une série de mouvements. Une fois bien assimilées en pensée, toutes les phases sensibles sont exécutées de manière automatique même dans des situations de stress et le risque d’erreur diminue. Les spécialistes de l’ESI ont eu l’idée de transposer la méthode à la médecine et ont mis au point, en collaboration avec des chirurgiens expérimentés, des guides opératoires qui fonctionnent sur le principe de modes d’emploi. Ainsi, les médecins peuvent se préparer également par simulation mentale à leur prochaine intervention – pour le bien de leurs patients.

Johnson & Johnson (Corporate) | www.jnj.com

En bref

L’European Surgical Institute (ESI) installé à Norderstedt a été fondé en 1991 et propose des services de formation continue médicale. Il a été l’un des premiers centres d’entraînement au monde à se spécialiser dans les techniques opératoires mini-invasives. Des cardiologues, des radiologues, des orthopédistes, des neurologues et d’autres médecins se rendent également à l’ESI pour s’y former. Les formations sont certifiées par la Chambre des médecins du Schleswig-Holstein. L’institut est en outre doté d’un auditorium, de dix salles de conférence et d’un atrium, ce qui lui permet d’accueillir différentes manifestations de l’industrie MIC.
http://www.esi-online.de/